Grimaces en faveur de Guy DEBORD / Abdul Kader El Janabi

Grimaces en faveur de Guy Debord

À Yves Giry

1

Marx, Adorno, Breton

Ne sont pas indifférents à son ombre de soleil

Les barricades n’ont plus de césure.

Le risque n’est plus dans le confort

Le dépaysement ne vient plus pas à pas

La société aux spectacles salins

Le cortège des noms flotte toujours

 Dans la critique feuilleton :

Raoul, Pierre, Christian…

C’est alors à la soif de dessiner la plage.

2

En pensant à Guy Debord

La lutte finale ouvre sa rumeur le long des avenues

En mêlant les bals de Johnny Guitare

Aux hurlements en faveur de Sade

3

Emplie de larmes

La ligne droite du spectacle

S’incline le long d’un parapet de livres

Vers un public qui chante loin des usines

Les maîtres à penser restent derrière

Chargés de mots adhérents qui s’animent

Pour chaque image jetée

Sur une pancarte étoilée de balafres.

La révolution cible des papillons sans ailes.

L’émotion échoue en tout,

Elle craint le miracle.

Demain, le vent rangera les drapeaux des seuils

Et l’épaisseur du dépassement

Déformera les cartes de l’échec

En coulant la résine brute

Pour que l’horizon boive

Ce qu’offrent encore les mots détournés.

Abdul Kader El Janabi

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s