“Autoportrait au scorpion” et “Autoportrait au lézard”/ Par philippe Bouret

Autoportrait au lézard

Habitant du placard
visiteur de l’ombre
quand tout dort
tu envahis ma pupille

Tu incises le miroir
sans tain de ma mémoire
fragmentée et indocile
dans le fracas
d’un silence absolu

Tu griffes de ton ongle
encré le puits
la tâche noire

Tu franchis le bord
en fusion et étreinte
amoureuses
jusqu’à l’os rétinien

Oh toi reptile!
de l’orbite creuse
qui fouilles sans cesse
le désert de mes nuits

Tu façonnes mon cauchemar
comme une amante appliquée
au plus près
du cirque de ma vie.

Je t’aime et te je te hais.

Autoportrait au scorpion.

Vivons
scorpion sur l’oeil
toujours sur le fil du désir
dans le danger constant
de la création.

Philippe Bouret

Photo credits to philippe Bouret

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s