L’ÉCHAPPÉE PHILOSOPHALE / Joël Gayraud

L’ÉCHAPPÉE PHILOSOPHALE

pour Susana Wald

Au sommet du Popocatepetl

sur le balcon des fumerolles,

la fée Liberté a le vertige

Ses cheveux de fougère aigle

roulent jusqu’à la mer

en vocalises de colibris violets

et de mésanges charbonnières

De guerre lasse elle a lancé dans le crépuscule

ses yeux d’étoiles filantes

Mais le cerf-volant de l’âge d’or

qui lévite au-dessus des transparences du désert

les saisit en plein vol

et les fixe sur ses ailes de raie boréale

Tandis que les crânes vides

des guerriers et des prêtres

s’enfoncent dans le labyrinthe 

des faux jours et des occasions manquées,

sur le sofa des nuages

les sept seins de l’utopie

s’offrent aux caresses de l’oiseau-tonnerre 

perché sur un rayon de lune

où flûtent les salamandres 

à l’aplomb du vif-argent

Joël Gayraud

                         

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s